Dumas
Entrevues

Le concert parfait de Dumas

Au cours des prochains jours, Dumas alignera sur sa feuille de route les derniers spectacles d’une tournée qui aura duré presque trois ans. Avec sa collection de hits radio bien connus du public, l’auteur-compositeur continue de faire danser le Québec sans relâche. Entre l’album et le spectacle, Dumas passe parfois de poète des jours gris à bête de scène flamboyante.

«C’est quelque chose que j’aime faire, la scène. Quand j’ai commencé à 17-18 ans, j’ai rapidement eu la piqûre et j’ai eu l’envie de faire danser les gens, que le party pogne», affirme le chanteur, qui se plaît à transformer son spectacle au gré des environnements et des contextes. Il faut dire que, depuis le début de sa carrière (qui remonte au début des années 2000), les performances scéniques de Dumas ont évoluées de manière significatives.

De la première tournée solo jusqu’à l’époque plus rock qui entourait l’album Fixer le temps, les nombreux concerts auront amené l’artiste à sculpter un spectacle interactif aux accents disco. «À chaque tournée j’essaie de faire différent. Je pense à un gros concept et j’arrange les tounes après. Même en tournée le show continue d’évoluer». Ainsi, à quelque semaines de la fin, de nouvelles chansons s’ajoutent encore à la liste de ces infatigables musiciens.

Cette passion pour le spectacle, Steve Dumas ne l’a pas prise n’importe où. «Quand j’étais ado, la première fois que j’ai vu Jean Leloup, à l’époque du Dôme, ça m’a marqué. […] J’aime les shows où il y a une interaction avec le public. Que j’ai vu M en show, ça a été une grosse influence parce que je voyais qu’il y avait beaucoup de travail derrière le spectacle et que ça avait un impact sur le public. Encore aujourd’hui je vais voir beaucoup de show. Je prends des notes (rire)».

Oublier le quotidien

Mordu de musique, jonglant avec différentes formules spectaculaires et ayant collaboré avec des dizaines de musiciens hors pair, Dumas est sans doute le mieux placé pour nous donner le secret d’un concert parfait. «Un show, ça nous permet d’oublier le quotidien, d’oublier où on est. Que l’ambiance soit plus smooth où que ça soit le party, c’est important de vivre quelque chose, de se sentir interpellé. Quand j’ai voyagé, dans ma tête ou dans mes jambes, je peux dire que j’ai passé une belle soirée ».

Concevoir la scène comme un jeu et embarquer chaque fois le public dans son trip, c’est le défi que se donne Dumas pour donner le meilleur des spectacles, soir après soir. Des publics, il n’a pas fini d’en rencontrer puisqu’il visitera pour une première fois l’Auberge La Fascine, à l’Isle-au-Coudres dans les prochains jours, avant de repartir vers les Îles-de-la-Madeleine. Une mini-tournée insulaire à ne pas manquer pour célébrer l’été!

EN SPECTACLE

29 juillet @ Auberge La Fascine, Isle-aux-Coudres · Billets
1er août @ Galerie Bar Spectacle Les Pas Perdus, Cap-Aux-Meules · Billets

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être...

Réagissez à cet article

Écrire un commentaire