Convo

Louis-Philippe Gingras

CONVO, c’est trois questions, une partie de tague revisitée et une plogue! Cette semaine: Louis-Philippe Gingras.

🔮
À quoi ressemble une semaine dans la vie de Louis-Philippe Gingras en ce moment? Est-ce qu’il y a un nouveau projet qui te tient particulièrement occupé?

Voilà deux questions complètement différentes, la première est plus difficile à répondre parce que mes semaines ne sont jamais pareilles. Je fais très majoritairement de la musique, c’est ce qui me fait vivre. Donc, dans mes journées, il y a de l’écriture quand ça vient (j’ai jamais été du genre à m’asseoir un nombre d’heures défini par jour, mais j’écris en ce moment en prévision de mon prochain album); j’écris aussi les arrangements de cordes pour un projet ou un autre; il y a le temps sporadique que je passe pour me tenir en shape sur ma guit; le binge-watchage de The Office (US); du chillage avec mes colocs; des shifts de job ponctuels avec des bottes à cap pour monter ou démonter des shows, pis j’essaie de passer pas mal de temps avec ma blonde pis son pug.

Je suis aussi au beau milieu d’un projet formidable dans mon quartier d’enfance à Rouyn-Noranda. Ça se passe avec les enfants de ma petite école (Notre-Dame-Protection) et la patente s’appelle Jukebox Noranda. On monte un show de fin d’année en lien avec l’histoire des différents styles de musique qui existent (du blues au rap en passant par le classic rock et le country). Y a de la danse et des médias numériques dans le show. Mon rôle était d’enseigner le métier d’auteur-compositeur-interprète aux flos de 3, 4 et 5ème année, de leur faire écrire des tounes. Maintenant, on va les enregistrer (elles sont pour vrai, écœurantes!) et monter un show avec ça. JE TRIPPE MA VIE!

📷
Est-ce qu’il y a quelque chose qu’on ne sait pas de Louis-Philippe Gingras et qu’on gagnerait à savoir?

Y’a plein d’affaires que vous ne connaissez pas sur moi, pis c’est ben correct de même. Mais bon je pitch des trucs en rafale parce que je feel généreux: je joue au baseball dans une petite ligue amicale (laTite Beer Allstar); l’été je me promène majoritairement en skateboard, avec des grosses roues pour pas pogner dans la garnotte pis les craques de Montréal; chu capable d’identifier un paquet de saxophonistes jazz en écoutant leur timbre; j’écris de la fiction et je fais de la bédé quand j’ai du temps de lousse et de la motivation.

👨‍🎤
Supposons que l’on te propose de passer les prochaines 24 heures dans la peau de l’artiste de ton choix, qui choisis-tu et pourquoi?

Attends peu, chu tu vraiment la personne ou c’est mon esprit dans elle comme si c’était un one-suit? Genre, comme dans Being John Malkovich? Pis je peux pas prendre quelqu’un de mort, ça serait dull en maudit comme journée. Dans tous les cas, c’est complètement flyé. Mais bon, j’ai regardé le récent docu sur Lady Gaga, pis pour vrai, wow! Je ne connaissais pas l’humain, la musicienne incroyable, ni la fille motivée que le crisse à faire découvrir sa musique aux gens. Une drive de fou qui doit être balancée par des pas pire downs, mais 24 heures, je serais game.

🎙
La semaine prochaine, CONVO s’entretient avec Caroline Savoie. Voici notre micro invisible, tu peux lui poser une question!

J’ai jamais fait de shows de mes tounes au Nouveau-Brunswick, mais j’ai passé un peu de temps à Moncton cet été avec les Hay Babies (je suis leur sub de guitare) pis bref, je suis tombé en amour avec un coin de pays que je gagne encore à connaître. Ma question: quel est ton spot préféré pour écrire au N-B et pourquoi c’est faire que c’est là?

🎉
En bonus, une question de Catherine Leduc:

Comment ça va mon beau Louis-Philippe, vas-tu faire un tour à Natashquan cet été?

Ma chère et belle Catherine, je te réponds que «à date oui», j’ai fait bloquer la deuxième semaine du mois d’août au complet dans mon agenda pour me rendre dans ce petit village pour la quatrième fois. Écrire des tounes, chiller sur le perron de Michel Villeneuve, fumer des tops avec Alain Landry ou du thé du labrador avec Denis. J’allais écrire aller su’es îles avec Norbert, mais ça ne sera plus possible. Se faire des Palmyres, dormir dans la Palmyre, espérer Guillaume, marcher la plage avec Bilbo, marcher la plage tout seul, pêcher avec Maxim. Bon j’ai le goût de brailler, c’est signe que je ne peux plus choker. Faque on se voit là, Catherine!

Louis-Philippe Gingras en show!

🎟
31 mars @ La Taverne, Saint-Casimir (avec Galaxie) · Billets
6 avril @ Trou du Diable, Shawinigan (avec Galaxie) · Billets

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être...

Réagissez à cet article

Écrire un commentaire