Nouvelles

Un hiver prometteur au Cabaret Festif de la Relève

Pour une 9e année, le Cabaret Festif de la Relève anime la saison froide de Baie-Saint-Paul. Trois soirées de qualifications et une grande finale permettront de couronner les gagnants, mais aussi de mettre de l’avant 12 projets de grands talents.

Cette année, une évidente diversité musicale semble s’être invitée dans la sélection des artistes qui se partageront la scène charlevoisienne. En plus du folk, du blues et de la pop, le hip-hop s’invite à la fête grâce à la présence de Marie-Gold et de Kirouac & Kodakludo.

Kirouac & Kodakludo

Si l’appel de projets a amené des centaines d’artistes de partout au Canada à soumettre leur candidature, les artistes de la ville de Québec brillent encore par leur présence sur la liste des élus. Dès la première soirée du concours, la jeune Fria Moeras amènera son rock inclassable et sa voix haute-perchée au Cabaret de la Maison Otis, tandis que sa collègue Laura Lefebvre tentera sa chance le 16 février. Les formations Éli Doyon et la Tempête ainsi que JP Couet croiseront le fer lors de la dernière soirée préliminaire, le 9 mars. À l’issue des ces trois soirs de découvertes et de haute voltige musicale, le jury et le public aura arrêté son choix sur 4 coups de coeur qui performeront une dernière fois dans le cadre du Cabaret Festif, à la Salle Multi de l’hôtel Le Germain, à la fin du mois de mars.

Chacune de ces soirées a sa couleur propre et est empreinte d’une effervescence qu’on a rarement l’occasion de vivre ailleurs. C’est l’excitation d’une communauté, les oreilles attentives de spectateurs curieux, réunis dans un même lieu pour sélectionner leurs préférés (et souvent, avoir la chance d’échanger avec eux en personne). Il y a fort à parier que les choix seront, une fois de plus, très difficiles à faire puisque plusieurs groupes participants cumulent déjà une expérience de scène considérable, malgré la jeune vie de leur projet.

Petit Cabaret devenu grand.

Les 8 dernières éditions du Cabaret Festif n’ont fait que démontrer la pertinence d’un tel événement, ne serait-ce que par l’enthousiasme grandissant du public de la région. Si de telles plateformes sont maintenant bien ancrées dans les grands centres, il n’existe pas souvent d’équivalent pour les plus petites localités. « Suite au Festif, on s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup de band de Charlevoix qui nous écrivaient pour jouer au festival. On ne pouvait pas faire de la place pour tout le monde, mais on voulait donner une scène à des artistes de la région, de la relève », explique la coordonnatrice Anne-Marie Dufour, loin de se douter de l’ampleur que son projet prendrait en quelques années seulement.

Il en va de même pour la carrière de plusieurs musiciens qui sont passés par le concours : Lydia Képinski, Gabrielle Shonk, Gab Paquet ainsi qu’un certain Émile Bilodeau, qui agit maintenant à titre de porte-parole du Cabaret. « On ne dit pas qu’on est responsable de son succès, mais on a une petite partie de responsabilité là-dedans, précise Anne-Marie. Il s’amuse à dire qu’on est le seul concours qu’il a gagné et qu’on croit en lui depuis le début. » C’est d’ailleurs le jeune auteur-compositeur-interprète qui brisera la glace lors de la première soirée préliminaire, le 26 janvier prochain. Sorti du studio pour l’occasion, il interprétera de nouvelles chansons en vue de la sortie de son deuxième album.

Gab Paquet

Quelques billets sont encore disponibles pour la soirée du 26 janvier prochain, faites vite! Pour voir sur scène les prestations d’Alex Burger, de Georges Ouel, d’Antoine Lachance et de Fria Moeras, ne tardez pas à réserver vos places, elles s’envolent très rapidement.

C’est par ici: https://lepointdevente.com/billets/cabaretfestif2019

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être...

Réagissez à cet article

Écrire un commentaire