Les 9 ans de la Ligue Rock : entrevue avec Sébastien Collin

Depuis presque dix ans déjà, une nouvelle garde s’est donné comme mission de propager l’amour du rock à travers le Québec et de rassembler ses diverses scènes en un événement commun, la Ligue Rock. Du Lac Saint-Jean à l’Outaouais en passant par Montréal, cette petite armée de rockeurs, menée par Sébastien Collin, directeur général chez Spectacles Bonzaï (Quebec Redneck Bluegrass Project) et fondateur de la Ligue Rock, va faire vibrer les scènes de vos salles de spectacles préférées du 5 au 21 mars 2020.

Entrevue avec l’homme derrière l’un des événements les plus rassembleurs du monde du rock québécois.

La Ligue Rock, événement qui organise des spectacles rock à travers le Québec sur plusieurs week-ends, a débuté en 2012. « J’étais au cégep en musique à Joliette et j’organisais des shows pour mes bands, puis de fil en aiguille, je me suis retrouvé à faire la Ligue Rock 1, commence Sébastien. On faisait des “échanges” entre les bands de Montréal et de Joliette. Au début, il y avait 14 shows à Joliette et 14 à Montréal, les groupes jouaient deux fois dans chaque ville. À partir de là, j’ai comme jamais arrêté d’organiser des affaires. »

D’année en année, l’événement a grandi pour inclure de plus en plus de villes. « À la quatrième édition, on a intégré Le Zaricot à la programmation et à la cinquième Ligue Rock, on a quitté Joliette, où on manquait un peu de lieu de diffusion. C’est comme ça qu’on est arrivé à Québec, au Cercle, avec une capacité plus grande pour accueillir les gens », continue l’organisateur. C’est là que la Ligue a vraiment commencé à mettre sur pieds des spectacles de plus grande envergure. Ils ont notamment accueilli Aut’chose, Marjo et Voivod lors d’éditions précédentes. Cette année, ils reçoivent à nouveau la visite de certains de ces géants, mais ils ont aussi d’autres ajouts de taille comme Fred Fortin et Grimskunk, entre autres.

Sébastien joue maintenant dans la cour des grands, et si à la base le projet était assez spontané, maintenant la Ligue Rock a une mission plus claire : rassembler les scènes rock du Québec. En plus d’organiser des spectacles partout à travers la province, l’événement a aussi mis sur pieds une carte interactive du rock québécois. Disponible sur leur site, la carte documente les salles qui diffusent des spectacles rocks, ainsi que les disquaires qui tiennent en boutique ce genre musical.

Dans le même ordre d’idée, Sébastien lancera en grand la neuvième Ligue Rock le 6 mars prochain en organisant un 5 à 7 réseautage pour les salles indépendantes du Québec. L’événement  sera suivi de plusieurs performances ouvertes au public qui se dérouleront dans le fameux « Triangle » de la rue Saint-Denis à Montréal : le Quai des Brumes, la Rockette et l’Escogriffe. « Je voulais que les diffuseurs [et le public] puissent entendre un maximum de bands pendant la soirée », explique l’organisateur.

Parmi les autres soirées intéressantes de la Ligue, on compte un plateau double avec Mononc’ Serge et Grimskunk au Moulinet de Terrebonne. « [Les groupes] n’ont pas joué à Terrebonne depuis vraiment longtemps et, en fait, ils partagent rarement la scène, nous raconte Sébastien. Les bookers plus rock invitent un ou l’autre, mais jamais les deux le même soir. » C’est un spectacle qui s’annonce des plus explosif! Avis à tous les « tripeux »! À Montréal, on pourra aussi voir la formation Le Rêve du Diable au Quai des Brumes avec en première partie nulle autre que Mara Tremblay (!) et Madeleine Bouchard de Québec Redneck Bluegrass Project (!). Ça risque de brasser aussi pas mal en Outaouais, où la Ligue se transporte pour la première fois cette année, avec un concert des vieux de la vieille de Aut’chose, Dany Placard et Grand Fanal. Fans de poésie et de rock, cette soirée est pour vous.

Pour en savoir plus sur la Ligue Rock et sa programmation 2020, rendez-vous sur leur site Internet www.liguerock.com!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *