Les Québécois et les événements en ligne (édition 2)

Il y a un mois, Habo et Lepointdevente.com publiaient la première édition du Baromètre divertissement, une étude longitudinale qui analyse l’évolution de l’attitude de divertissement des consommateurs québécois relativement à la pandémie actuelle.

Dans ce Baromètre, nous nous sommes également attardés aux événements en ligne. Peuvent-ils être une stratégie de monétisation pour l’industrie du divertissement, alors que les mesures de confinement et de distanciation ont encore un grand impact sur l’industrie?

Dans l’édition du mois de mai 2020, nous avons creusé cette question de monétisation plus en profondeur.

Un nombre croissant de québécois a assisté à un événement en ligne depuis le début de la crise reliée à la COVID-19.

Les résultats du mois dernier montraient qu’un consommateur de divertissement sur 3 avait assisté à un événement en ligne au cours du premier mois de confinement. Ils sont maintenant 40% à avoir participé à un événement en ligne depuis le début de la pandémie. Ces événements sont principalement des concerts, des spectacles de musique ou de l’humour.

Cet intérêt pour les événements en ligne est palpable quelle que soit la génération (46% des Milléniaux, 35% des Baby-boomers).

Facebook demeure la principale plateforme de consommation (38%), devant YouTube (23%). Et Instagram se taille une place de choix auprès des Génération Z (19%).

Mais la propension des consommateurs à payer pour des événements en ligne varie beaucoup selon le type d’événement.

L’analyse du mois dernier (avril 2020) mettait en lumière que peu de consommateurs étaient disposés à payer pour un événement en ligne – probablement un facteur de la quantité de contenu gratuit disponible en ligne.

Or, en regardant cela de plus près, il s’avère que la capacité de monétiser un événement en ligne varie significativement en fonction de la catégorie d’événement. Ainsi, l’humour semble être le type d’événement le plus monétisable. À noter que la collecte de données de l’édition de mai 2020 a eu lieu avant la tenue du FSTVL HAHAHA de Juste pour rire, qui a eu lieu du 28 au 31 mai.

Les concerts (modernes ou classiques) ainsi que le théâtre peuvent également présenter des opportunités de monétisation du contenu.

À l’inverse, il semble difficile pour les musées de faire payer pour accéder à leur contenu – fort probablement à cause de leur dimension éducative ou de la profusion de contenu numérique gratuit dans le domaine.

Vous voulez en savoir plus?

Le rapport complet est téléchargeable ici.

Et pour toute information additionnelle, vous pouvez contacter nous contacter ici.

Méthodologie

Cette étude a été conduite en ligne auprès de 1028 personnes vivant au Québec, sélectionnées aléatoirement parmi les acheteurs de billets du site Lepointdevente.com depuis 2017. La collecte de données a eu lieu entre le 13 et le 22 mai 2020. Des quotas ont été mis en place, afin de bâtir un échantillon comparable à la structure de la population québécoise en termes de genre, d’âge et de région de résidence.

Remerciements

Cette étude est réalisée en partenariat avec Lepointdevente.com, et grâce à la participation de Qualtrics.

Conception graphique par Valérie Paquette.

HABO

Habo est un studio stratégique basé à Montréal et spécialisé dans les industries créatives. Nous accompagnons des clients au Québec et à l’international en matière de planification stratégique et d’intelligence marchés/consommateurs. Grâce à une pluralité de pensées et de savoir-faire alliant marketing et finance, nous faisons le pont entre la voix du consommateur et le modèle d’affaires pour générer un impact tangible et activable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *